COMMUNIQUÉ DE PRESSE

COMMUNIQUÉ DE PRESSE 

Pour diffusion immédiate 

PROCÉDURE D’ASSISTANCE ÉDUCATIVE: QUAND UN MAGISTRAT S’ENTRETIEN AVEC UN EXPERT 

Le 15 Octobre 2019 Ahmed Benslimane juge pour enfants au Tribunal de Grande Instance de Boulogne sur Mer organise une audience en “Collégiale” histoire de démontrer son “IMPARTIALITÉ”.

Lors de la réception de son jugement il est utile de lire entre les lignes et de découvrir sa rédaction. Cette honorable personne as pu dans ses ordonnances rendre une décision dans laquelle il demande une expertise sur pièces, oui vous avez bien vu “SUR PIÈCES” Pour quel motif? Ont ne sait guerre….

Dès lors un contact fut pris avec le Docteur Froissart expert agréé sur la liste des experts de la cours d’appel de douai, l’expert était près à donner rendez vous dès le lendemain et ce sans avoir le dossier en sa possession, au fil de la discussion et au bout de quelques minutes l’expert avoua que le magistrat s’est entretenue avec lui au sujet du dossier, et donné ses directives sur la façon de conduire cette expertise, mais lorsque l’on regarde de plus près les articles du code de procédure civile, l’expert est nommée ensuite le greffe , lui envoie le dossier mais il est précisé nul part que le magistrat en charge du dossier doit s’entretenir avec l’expert si ce n’est pour pipé l’expertise et aller dans le sens du magistrat?. Monsieur Froissart dit donc dans une conversation qui fut enregistré “Un jeune magistrat m’as appelé”  Comment se fait il dès lors qu’un magistrat puisse s’entretenir avec un expert et violer ainsi les règles de droits? Le docteur Froissart était près a donner un rendez vous pour le lendemain sans en avoir le dossier de la procédure,  https://www.youtube.com/watch?v=3ulNKpeDZys

Il n’est pas sans rappeler le fait que Monsieur Ahmed Benslimane juge pour enfants au tribunal de grande instance de boulogne sur mer, en est pas à son coup d’essai lui même en Août 2019 donna le verdict de l’audience du 21 Octobre 2019 de la cours d’appel lors d’une visite dans son bureau et cela 2 moi avant d’être convoqué par devant la chambre spéciale des mineurs, que penser de cela? Il n’y a rien à penser. (Enregistrement audio disponible, mis en ligne sur Youtube et autres)  https://www.youtube.com/watch?v=GHCR3eLAscY

Ses audiences rendu au mépris de l’article 1189 du code de procédure civile, régularisé depuis que son jugement en assistance éducative du 12 octobre 2018 fut annulé par la cour d’appel de douai en date du 4 avril 2019, pour “Violation du principe du contradictoire”. Dorénavant ses audiences se déroule avec la présence du ministère public histoire de faire carré et de respecter la procédure de l’assistance éducative. 

N’oublions pas que ce gentil Monsieur à de part l’envoie d’un soit transmis en date du 10 Avril 2018 demandé le concours de la force publique avec pour Objet mon nom et prénom, le soit transmis se trouve par ailleurs attaché à ce communiqué de presse.

Dans le cadre de cette procédure il est utile dès lors d’ajouter les incohérences du dossier flagrante.

En Août 2018 les services du département ont donc décidé de déposer plainte à mon encontre les dates sont donc le 3 Août 2018, le 13 Août 2018 et le 30 Août 2018 (Voir copie dépôt de plainte du département) le nombre d’incohérences à démontré dans ses auditions sont nombreuses, exemple madame f qui affirme dans son  audition que les enfants n’ont jamais eu les cheveux coupé par un éducateur, et la directrice du foyer l’affirme quand à elle le contraire dans son audition (Cf Pièces jointes), mais cela encore il apparaît que nous sommes des menteurs nous inventons de nouvelles choses, nous nous victimisons au vu de leurs auditions, auditions qui donne tous la même versions, ils font leurs boulot avec Âme et conscience……

-Passage fort intéressant qui ressort de l’audition de Madame F:

“Il prétend qu’un éducateur à coupé les cheveux d’un gamin et là encore c’est faux.”En inversant les rôles Monsieur porte atteinte à l’images des professionnel de l’aide sociale à l’enfance du département.

-Maintenant regardons de plus près la déposition de la responsable du foyer

“Ont s’occupe d’eux et si une éducatrice a voulu leur rafraîchir leur coupe de cheveux c’était uniquement pour palier l’indisponibilité de la coiffeuse attitré à La Maison de l’Enfance.

-Autre passage fort intéressant celui d’une assistante socio éducative qui affirme avoir écrit des salades dans son rapport

Je pense qu’il a voulu se filmer pour démontrer dans cette vidéo qu’il pouvait prendre sa fille dans les bras (j’avais pu écrire le contraire)

Oui vous avez bien lu devant un officier de police judiciaire cette dame avoue avoir écrit le contraire mais le rapport signé de sa main l’affirme bel et bien que je ne prenait jamais ma fille dans mes bras. Bien entendu nous sommes des mauvais parents, eux sont les dieux tout puissant qui décide de tout ce que les parents doivent faire.

Bien entendu monsieur Benslimane recherche la vérité dans sa procédure? Il fait vivre le contradictoire dans sa procédure? Il ne recherche rien du tout si ce n’est que d’écrire ce que les sociaux indique sur leurs rapports, rapports qui partiront dans un autre communiqué de presse et qui seront mis en ligne….

Il existe une version dans le dossier d’assistance éducative et une autre version dans les auditions du dossier pénal mais oui j’allais oublier j’affabule et raconte des bêtises. Ahmed Benslimane Juge des Enfants ne prend que pour argent content ce que se services dit sans même rechercher la vérité, et faire vivre la contradiction. Demande à ce que l’expertise se base sur les écrits de ses braves gens qui m’ont rencontré mais dans les jugements il marque que personne ne m’as rencontré car je met des barrières pour pas aller au rendez vous….. Désolé mais j’ai un métier et voir des menteurs ne m’intéresse guère. 

Ahmed Benslimane refuse que l’on puisse avoir des photos de nos enfants au vu de l’article paru dans le nord littoral en Avril 2018, as prolongé le placement de 2 ans pour certains de nos enfants et de 1 ans pour 2 de nos enfants qui ne se font pas au cadre qui leurs est imposé. 

Monsieur Benslimane “Ordonne” que nous allons récupérer  les jouets apporté pour le noel de nos enfants.. Mais oui il ne sait pas ce que veut dire la naissance de notre Christ.

Une campagne de référencement avec requête ciblé vas être mené par la Séo Sphére, l’intégrité des documents composant le dossier d’assistance éducative avec rapports des gendarmes ayant intervenu pour exécuter la mesure de placement, bien entendu les noms de ses braves gens seront flouté mais les requêtes cibles ont déjà été choisis, un site internet de communiquer déjà en place, Xrumer commence dors et déjà le partage sur les forums, rédactions de presses (Présentation de XRumer pour les incultes https://fr.wikipedia.org/wiki/XRumer)…..

-Ayant fait partie de la communauté BlackHat durant quelques années, nous avons lors d’une réunion avec la communauté Française du SEO (Search Engine Optimisation) qui veut dire optimisation des moteurs de recherches décidé d’automatiser ce communiqué de presse, décidé de rendre public  le contenu du dossier.

ahmed benslimane juge des enfants partialité d'un magistrat
novembre 5, 2019